Bridge - Dentiste - Aix en Provence

Un bridge permet de remplacer une dent absente, voire deux, en s'appuyant sur les dents adjacentes. Mais on peut également réaliser un bridge de plus grande portée, en prenant appui sur plusieurs dents piliers.

 

Il est constitué d’éléments piliers reliés par un ou plusieurs éléments intermédiaires . Il est fixé définitivement sur les dents et s’intègre harmonieusement à votre bouche. 

Le bridge se composera de 3 éléments : 

  • Deux piliers : les dents de part et d'autre de la dent absente. 
  • Un intermédiaire : la dent manquante. 

La réalisation du bridge dentaire se fait en plusieurs étapes :

  • Les dents-piliers sont taillées.
  • Une empreinte dentaire est prise.
  • Le chirurgien-dentiste peut alors procéder à la pose.

Le bridge collé est une autre technique possible quand une seule dent est à remplacer :

  • Le chirurgien-dentiste fait fabriquer au prothésiste dentaire une dent intermédiaire avec deux ailettes métalliques.
  • Ces ailettes seront collées sur le bord intérieur des dents adjacentes.

Cette technique permet de préserver des dents adjacentes saines.

Pourquoi faut-il les remplacer?

Les dents manquantes peuvent entraîner un changement dans l’occlusion (morsure), un déplacement des dents, des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), des troubles de la parole, un risque accru de maladie parodontale et une plus grande chance de carie dentaire.

Avantages

  • Permet d'éviter les migrations dentaires dans l'os
  • Remplacer une dent manquante, en utilisant un système fixe s'appuyant sur les dents voisines 
  • Le bridge est esthétique : il s'harmonise aux dents naturelles.
  • Côté pratique, le bridge dentaire fait partie des prothèses fixes. Le nettoyage est donc plus facile qu'un appareil amovible.

Inconvénients

  • Prix : Le bridge dentaire est cher : pour une dent absente, trois couronnes sont nécessaires. La sécurité sociale ne reconnaissant pas les dents-piliers.
  • Le bridge entraine la mutilation des dents-piliers : pour remplacer une seule dent, le chirurgien-dentiste doit «sacrifier» les deux dents adjacentes qui sont parfois en très bon état.
  • Enfin, il entraîne une rétractation de la gencive : la dent remplacée (le pont) n'ayant plus de racine, l'os de la gencive a tendance à se rétracter.

 

Article rédigé par le praticien le 02/05/2012

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr